18
22
8
13
1
5
29
14
15

The Dad Tapes / The Mom Photographs: Sunsets, 2007

 

27 impressions jet d’encre, grandeurs variables, et un vidéo de cinq minutes

 

Vidéo: Sunsets (3:00)

 

The Dad Tapes / The Mom Photographs est une installation constitué de photographies et de vidéos. La projection principale Chronology est une compilation d’une heure de courts films, retraçant trente ans d’enregistrements simultanés: ceux de mon père filmant, et de ma mère photographiant notre famille. Sunsets, la seconde partie de l’installation, pointe un autre intérêt partagé par mes parents : La vue des couchés de soleil depuis leur maison de campagne. Bien qu’inspiré par un désir d’exprimer l’amour de leur famille et de leurs proches, le besoin de mes parents d’enregistrer ces moments plutôt que d’en profiter, a eu pour effet d’étouffer ce sentiment, à cause de la lourdeur du processus d’enregistrement. Et pourtant, ces images nous permettent de nous souvenir.

 

De cette volonté de tout capturer sur des cassettes vidéos, il émane un sentiment de perte imminente. Lorsqu’elles sont réunies, les archives des films vidéos de ma famille semblent arrêter le temps, en enregistrant chaque moment, pour la postérité. Pourtant, en enquêtant sur le contenu de ces archives, on s’aperçoit que l’effet produit est son contraire : la vie est courte, et l’enregistrement de ces vies ne fait que révéler son aspect furtif. Une photo de famille a un aspect merveilleux car on peut la scruter, et analyser chaque élément qui la compose dans un instant particulier, « gelé ». Souvent, l’image est construite avec soin, par exemple, on demande au modèle de sourire, mais « Malgré toute la maitrise du photographe, malgré l`attitude composé de son modèle, le spectateur se sent forcé malgré lui de chercher dans une telle photo la petite étincelle de hasard, d`ici et de maintenant, grâce à laquelle le réel a pour ainsi dire brûlé un trou dans l`image; il cherche à trouver le lieu imperceptible où, dans la qualité singulière de cette minute depuis longtemps révolue, niche aujourd`hui encore l`avenir, d`une manière si éloquente que nous pouvons le découvrir rétrospectivement. » [i]

 

À travers l’inventaire des vidéos qui composent Chronology, il est question de l’acte qui consiste à se préparer pour une photographie. Le tissage des matériaux photographiques et vidéos crée un équilibre intéressant, le même moment est enregistré de deux différents points de vue, par deux médiums différents. La prise de conscience de notre finitude qui émane des prises de vue vidéo contraste avec le sentiment d’intemporalité et d’immédiateté qui se dégage des photographies.

 

Sunsets, l’autre composante de cette installation, donne à voir comment ma mère et mon père ont, de façon répétitive, enregistré quelque chose qu’ils trouvaient tout les deux beau : les couchés de soleil sur l’eau. L’œuvre est composée d’images et de vidéos prises du même point de vue, depuis leur maison de campagne au bord du lac Champlain. Les photos sont encadrées et accrochées sur un mur, et, juste en dessous, un moniteur diffuse en boucle les vidéos du même sujet. L’aspect répétitif qui transparaît de ce travail révèle ce désir renouvelé de capturer un moment, même si la reproduction photographique n’est jamais à la hauteur de la beauté originale du soleil.

 

The Dad Tapes / The Mom Photographs est une œuvre qui a pour but de comprendre le sens de ce constant besoin qu’ont mes parents d’enregistrer. C’est une réflexion sur l’expérience qu’a été la mienne d’être leur modèle. Le tissage des films de mes parents, me rappelle une des lettres de Rilke, dans laquelle l’auteur conseille un jeune poète : « Ayez de l’indulgence pour ceux à qui l’âge fait redouter cette solitude à laquelle vous vous abandonnez. Évitez de nourrir le drame toujours pendant entre parents et enfants; il use tant la force des enfants, et il épuise cet amour des vieux qui n’a pas besoin de comprendre pour agir et pour réchauffer. Ne leur demandez pas conseil. Renoncer à être compris d’eux. Croyez seulement en un amour, qui vous est gardé comme un bien d’héritage. Soyez certain qu’il y a dans cet amour une force, une bénédiction qui peuvent vous accompagner, aussi loin que vous alliez. » [ii]

 

Ce que j’ai d’abord perçu, dans le désir excessif de mes parents de filmer et de photographier, je l’ai compris à travers cette projection vidéo, il s’agit de l’expression de leur amour.

 

[i] Benjamin, Walter. `Petite histoire de la photographie` Oeuvres II. Traduit de l`allemand par Maurice de Gandillac, Rainer Rochlitz et Pierre Rusch. Éditions Gallimard. Paris 2000. pg. 300

 

[ii] Rilke, Rainer Maria. Lettres à un jeune poète. Trans. Bernard Grasset et Rainer Biemel. 1934. Paris: Éditions Bernard Grasset. 2003. 49.

 

Remerciements : Conseil des arts du Canada, Jim and Ann Waldron, Jay Waldron, Jack Stanley, Jean-Michel Ross.