Kim Waldron Limited

Kim Waldron Limited
Kim Waldron Limited

Kim Waldron Limited

Kim Waldron Limited

Kim Waldron Limited

 

Vidéo: Self-portrait (2:41)

 

Deux jours après que j’eus reçu une bourse du Conseil des arts du Canada afin d’ouvrir une compagnie offshore, l’histoire des Panama Papers éclatait. Les Panama Papers c’est une fuite de 11,5 millions de fichiers de la firme Mossack Fonseca, un cabinet d’avocats et de conseil en placements financiers situé au Panama, fuite qui révélait, dans le détail, des renseignements financiers et des échanges entre avocats et clients pour plus de 214 488 entités offshore [1].

 

Devant cette tournure des événements, j’ai envisagé l’idée d’ouvrir ma compagnie au Panama, mais j’ai décidé par la suite qu’il valait mieux exploiter les contacts que j’avais faits en Chine. J’ai découvert que plusieurs des compagnies établies en Chine continentale avaient choisi de s’incorporer à Hong Kong pour faciliter la conduite de leurs affaires avec des étrangers. J’avais déjà exploré la vie ouvrière en Chine avec le projet Made in Québec, et cela tombait sous le sens de choisir de développer ma pratique artistique en ouvrant une compagnie offshore à Hong Kong.

 

The Independent a publié un graphique à bulles donnant les occupations des gens mentionnés dans les Panama Papers, et les politiciens étaient les bons premiers. M’étant présentée comme candidate aux élections fédérales du Canada en 2015, ce graphique a mené à la blague que la prochaine étape logique pour moi était d’ouvrir une compagnie offshore.

 

Le 13 juillet 2016, j’ai ouvert une compagnie à Hong Kong, soit Kim Waldron Limited, 金姆沃爾德倫有限公司. L’adresse de la compagnie est Rm. 2107, Lippo Centre Tower 2, 89 Queensway, Admiralty, Hong Kong. Le secrétaire nommé de la compagnie est Joy Enterprise Secretary Services Limited. Le produit ou service principal est l’Œuvre d’art.

 

[1] « Giant leak of offshore financial records exposes global array of crime and corruption ». OCCRP. The International Consortium of Investigative Journalists. 3 avril 2016. En ligne. Consulté le 4 février 2018.

 

Remerciements: Conseil des arts du Canada, CEAC, Kang You Teng, Richful Deyong International Investment Limited